Publié par Laisser un commentaire

l’Inbound Marketing et l’Outbound Marketing

Oubound VS Inbound Marketing

Qu’est ce que l’Inbound Marketing et l’Outbound Marketing ? Points de différence ? Deux stratégies complémentaires ou opposées ?

 

l’Inbound Marketing et l’Outbound Marketing : définitions

Inbound Marketing

 

Ce terme a été inventé en 2006 par les cofondateurs de HubSpot “Brian Halligan” et “Dharmesh Shah“.
C’est une stratégie où l’on attire l’attention des consommateurs avec du contenu de qualité. Selon les marketeurs l’inbound Marketing s’inscrit dans la catégorie de Pull Marketing.
(
Le pull marketing consiste à tirer le client vers le produit, cela s’effectue via un site internet bien structuré, clair, et riche en informations). 

Pour bien mener la stratégie d’inbound marketing, il faut définir au préalable son persona. Les buts visés sont :

  • D’attirer les prospects vers le site web en répondant à leurs besoins
  • Interagir avec les lecteurs
  • Convertir les prospects en leads
  • Fidéliser ces leads pour les transformer par la suite aux clients

Outbound Marketing 

 

C’est la forme la plus traditionnelle de marketing.
L’outbound ou autrement appelé le marketing sortant, s’inscrit dans la catégorie de Push Marketing.
(Le push marketing consiste à pousser le produit vers le consommateur,comme par exemple la distribution gratuite d’échantillon).
La marque est en position de chasse, elle pousse le produit vers le client.

Cette stratégie emploie différentes canaux tels que : les liens sponsorisés, publicités TV ou Radio, les bannières publicitaires, campagnes e-mailing ainsi que d’autres moyens de communication pour diffuser le message. À partir de ces canaux de communication, la marque utilise différents arguments pour convaincre le prospect à devenir client.

L’Inbound Marketing ET l’Outbound Marketing : différences

 

Inbound Marketing
Outbound Marketing
Le client cherche la marqueLa marque est à la chasse du client
Le client pioche l’information qu’il souhaite apprendreLa marque diffuse de l’information à travers différents canaux de communication
Stratégie se base sur la technique du pull marketingStratégie se base sur la technique du push marketing
Choix libre de choisir l’information qui convient au clientL’information est imposée au client
La diffusion de l’information avec cette stratégie est moins coûteuse. Il suffit de produire un contenu de qualité.Coût important, puisque la diffusion se fait généralement sur les médias tels que la télévision, radio ou bannière publicitaires.

 

L’inbound Marketing et l’Outbound Marketing : complémentaires ou opposés ?

 

Allier les deux approches est le secret d’une stratégie marketing réussie. L’inbound marketing favorise le content marketing, c’est à dire que la marque va diffuser un contenu de qualité notamment à travers son blog. Pour générer plus de trafic vers le contenu, la marque va user de techniques telles que le référencement naturel, l’affiliation, ou le réseaux sociaux. Le but final est de capter l’attention du prospect et l’encourager à s’intéresser à la marque.

Et pour tenter d’atteindre un public encore plus large, notamment pour faire connaitre la marque, on va utiliser l’outbound marketing. Cette stratégie vient complémenter l’inbound marketing grâce au soutien de la publicité.

Les deux approches sont donc complémentaires. Ces deux stratégies permettent d’améliorer le ROI de l’entreprise. Il suffit seulement de savoir trouver le bon équilibre !

Publié par Laisser un commentaire

5 étapes d’une stratégie efficace pour les réseaux sociaux

réseaux sociaux

 

 

Les réseaux sociaux constituent un outil indispensable pour instaurer une proximité avec sa communauté.
La présence sur ces premiers est absolue pour s’aligner avec ses concurrents et créer un lien social fort avec les internautes.

Prêt à effectuer vos premiers pas dans le monde des réseaux sociaux ? alors, Let’s go !

1/ Définissez vos objectifs

 

En premier lieu, il s’agit de fixer les objectifs que vous souhaitez atteindre. Vos objectifs doivent être à la fois S.M.A.R.T acronyme de Spécifique, Mesurable, Atteignable, Rentable, Temporellement défini . Ces indicateurs  créés par George T. Doran permettent de définir les objectifs les mieux adaptés pour compléter et réussir votre projet. C’est également un moyen qui permet de mesurer son taux de succès.

2/Identifiez votre audience cible

 

Pour que votre stratégie soit plus efficace, il est primordial de créer un persona afin de mieux communiquer avec votre cible, et d’interagir avec vos internautes en les poussant à commenter, liker ou partager votre contenu. Par la suite, vous contribuerez à transformer vos followers en de vrais fans engagés.

Quelques questions qui peuvent vous aider pour définir votre persona :

  • Son prénom ? Age ? Sexe ? Lieux de vie ?
  • Qu’est ce qu’il aime et déteste le plus ?
  • De quoi a-t-il besoin ?
  • Sa journée type ?
  • Il s’intéresse à quoi ? Ses centres d’intérêt ?
  • Où passe-t-il le plus de temps ?
  • Quelles sont ses activités ?
  • Quels sont les problèmes que les gens de son  secteur d’activité rencontrent le plus souvent ?
  • Comment s’informe- t-il? Sur quels canaux ? Quel type de contenu consulte t-il ?

3/Faites une veille et une analyse concurrentielle

 

Pour s’aligner avec vos concurrents, et même les dépasser, il faut toujours garder un œil sur ce qu’ils publient sur leurs réseaux sociaux. C’est à dire, faire de la veille et de l’analyse des contenus partagés, ainsi que de la façon dont ils communiquent. Cela vous aidera à éviter de commettre les mêmes erreurs, et ça vous permettra aussi de trouver de l’inspiration.

4/Créez un contenu engageant et de qualité

 

Après avoir effectuer la veille et l’analyse, vous pouvez enfin élaborer des suggestions ou des recommandations de contenus que vous souhaitez partager avec votre communauté. Ceci constitue la pièce maîtresse de votre communication. De ce fait, il est important d’apprendre les étapes nécessaires de la création d’un contenu riche et remarquable.

5/ Élaborez votre planning éditorial sans oublier de mesurer vos résultats

 

Un outil de planification est sans doute nécessaire pour favoriser un travail efficace et efficient. Le planning éditorial répartit les tâches à accomplir sur différentes plateformes. Ce support vous permettra d’être plus organisé, sans oublier de prendre en considération les moments où il faut interagir avec son auditoire.

En dernier lieu, vous devrez effectuer quelques tests afin de trouver la bonne stratégie et la meilleure manière d’utiliser vos réseaux sociaux. Notamment pour découvrir ce qui poussent votre communauté à négliger ou interagir avec vos contenus partagés.

Assurez-vous d’analyser, tester, évaluer , et encore réévaluer votre stratégie pour l’ajuster si vous souhaitez maximiser le succès de vos réseaux sociaux.

 

 

 

Publié par Laisser un commentaire

7 préjugés sur le crowdfunding à éradiquer de son esprit !

À chaque fois qu’un projet à grand impact se crée, il doit d’abord faire face au scepticisme. Le crowdfunding, ou autrement appelé financement participatif fait partie de ces choses qui sont victimes de préjugés. Là où les Anglo-saxons tentent l’aventure volontiers en se posant les bonnes questions ; les français préfèrent rester dans leur zone de confort. Quand bien même cette stratégie ne les avance à rien. Voici donc les 7 principaux préjugés du crowdfunding qu’il faudrait mettre aux oubliettes.

1 – C’est de la mendicité 2.0 !

Faux, le crowdfunding est un moyen de financement au même titre que le prêt bancaire, à la différence qu’au lieu d’emprunter de l’argent avec intérêts chez un banquier qu’il va falloir convaincre, le crowdfunding permet de présenter son projet à l’ensemble des internautes qui vont participer au financement selon leur affinité avec le projet.

2 – Le crowdfunding, ça ne marche pas !

Faux. Ce moyen de lever des fonds pour les projets d’entreprises ou associatifs a permis de lever en 2015, 297 millions d’euros en France. Et 17 milliards de dollars, en 2014, au niveau mondial. Des montants qui font tourner la tête n’est-ce pas ?

3 – Les gens ne donnent pas !

Faux, non seulement les gens donnent, mais en plus, de nombreuses entreprises qui ont compris l’avantage de ce système, et en ont fait un automatisme car ça fonctionne. Le tout est de présenter son entreprise de la meilleure façon.

4 – Je vais me faire piquer mon idée !

Faux, le crowdfunding est non seulement un moyen de lever des fonds, mais aussi un moyen de tester l’appréciation du public à l’égard du projet. Car il se peut qu’en réalité l’idée soit sans intérêt pour les internautes. Il s’agit donc d’adopter une mentalité anglo-saxonne, et de sortir de sa zone de confort, pour confronter son entreprise à l’opinion publique et la réalité du marché avant de se lancer réellement.

5 – Le crowdfunding est une mode qui va passer !

Faux, le crowdfunding est une tendance montante, et est le moyen de financement du futur, car il permet une économie solidaire, équitable et durable. Aux Etats-Unis, ce système est déjà bien implanté depuis plus de 10 ans, et a commencé son apparition en France il y a quelques années.

6 – L’argent est détourné !

Faux, les projets proposés au financement participatif sont souvent analysés avant d’être présentés au public afin de vérifier la viabilité du projet, et aussi la réelle motivation du porteur de projet. Sans compter que chaque plateforme de crowdfunding a son créneau et donc ses critères d’acceptation des projets. Par exemple, KissKissBankBank se concentre sur les projets créatifs. .Alors que la plateforme LaunchGood se concentre sur les projets profitables à tous portés par personnes de confessions musulmanes.

7 – De toute façon, même si je donne de l’argent, le projet ne fonctionnera pas !

Faux, le rôle du donateur est d’épauler le porteur pour lui permettre de réussir son projet. Il faut donc participer avec les bonnes intentions, et être optimiste quant au résultat de la campagne de crowdfunding.

Appliquons le précieux conseil des Anglo-saxons : “Give it a try !” (tentez le coup). Car le crowdfunding ouvre le champ des possibles !